Le complexe de Frankenstein

Le complexe de Frankenstein
Share Button

Comment crée-t-on un monstre ? Quel processus créatif est à l’origine de l’élaboration des plus célèbres créatures du cinéma, qu’elles soient faites de carton-pâte, de latex ou entièrement virtuelles ? C’est ce qu’Alexandre Poncet et Gilles Penso nous proposent de découvrir à travers ce film-documentaire.

Bien que le sujet porte en partie sur les effets spéciaux au cinéma, le documentaire n’est pas consacré aux effets spéciaux mais uniquement aux « creature designers », ces artistes qui fabriquent des créatures, tel le Docteur Frankenstein insufflant son âme dans sa propre créature. En allant à la rencontre de ces pionniers, les co-auteurs du « Complexe de Frankenstein » apportent un regard à la fois tendre et original sur des talentueux artistes, perpétuellement confrontés aux contraintes de production des œuvres auxquelles ils ont participé.

C’est ainsi qu’on peut successivement entendre les témoignages de Joe Dante et John Landis (évoquant leur rivalité durant le tournage de Hurlement et Le loup-garou de Londres), de Phil Tippett (animateur en stop motion de la trilogie originale Star Wars mais aussi du robot ED209 de Robocop) et Steve « Spaz » Williams (ce dernier ayant littéralement mis au chômage Tippet durant le tournage de Jurassic Park, film qui a sonné le glas des effets spéciaux traditionnels au profit de l’image de synthèse), de Rick Baker (maître des effets de maquillage, filmé dans son propre studio) mais aussi des réalisateurs Guillermo del Toro, Christophe Gans, Kevin Smith pour ne citer que les plus connus du grand public.

Adoptant un parti-pris audacieux, celui de ne quasiment jamais montrer les extraits des films cités, les auteurs sont allés glaner des images illustrant chaque chapitre de leur film au sein même des ateliers des artistes qui leur en ont ouvert les portes. Il en résulte une galerie de portraits et de témoignage d’artistes à l’oeuvre, entourés de leurs créations, rencontrés pour une partie d’entre eux lors de la réalisation d’un précédent documentaire consacré à Ray Harryhausen.

 

 

Je vous recommande évidemment de vous précipiter sur l’édition Blu-Ray + DVD Suppléments éditée chez Carlotta. Vous y retrouvez non seulement le film mais aussi des commentaires audio des réalisateurs, un interview/making off de 55mn (L’Odyssée de Frankenstein) et un DVD contenant 10 mini-bonus passionnants : conversation avec John Landis et Joe Dante, interview de Rick Baker dans son atelier, interview des réalisateurs par Joe Dante himself ou encore extrait d’une masterclass de Guillermo Del Toro (mais pas que …) Mention spéciale pour le (trop !) court interview du très attachant Charlie Chiodo (l’un des Chiodo brothers), extraordinaire dessinateur et « papa » de la créature du film Critters.

Et si vous n’êtes pas encore rassasiés, vous pourrez dévorer le PiffCAST #6, une heure supplémentaire d’entretien avec Alexandre Poncet et Gilles Penso à l’occasion de la présentation du Complexe de Frankenstein au Paris International Film Festival en 2017.

Bon visionnage, bonne écoute et à bientôt !

Share Button

Joël

Biberonné aux prods Spielberg et John Hugues. Converti au WoodyAllenisme depuis Play It again, Sam. A usé bien des strapontins dans les années 80. A usé bien des VHS dans les années 90. A usé bien des zapettes dans les années 2000. Attaque l’usage intensif de Blu-Ray depuis peu.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *